Club de lecture Boulogne-Billancourt Hauts-de-Seine

Nous sommes dans une période particulière où la technologie connaît un essor fulgurant. Pourtant, le livre est irremplaçable. Mais lla lecture est une activité individuelle, alors pour essayer de créer des liens sociaux à travers cette activité passionnante, il est possible de devenir membre d'un club de lecture.

Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

Copy Write
01-43-04-13-21
18 avenue Victorue Basch
Noisy-Le-Grand, Seine-Saint-Denis
Luca Bos (SARL)
01-41-88-09-50
16 rue Ficatierue
Courbevoie, Hauts-de-Seine
Centre d'Affaire Cléopatre
01-41-77-70-70
127 avenue Gén de Gaulle
Champigny-sur-Marne, Val-de-Marne
Agence Publiart
01-55-12-31-50
34 avenue Foch
St-Maur-Des-Fossés, Val-de-Marne
Public Imprim
01-48-20-69-47
Bât Nord 39 boulevard Ornano
St. Denis, Seine-Saint-Denis
J.P (SARL)
01-30-25-75-10
266 av Jean Jaurès
Argenteuil, Val-d'Oise
Scanvision AB
06-20-08-64-49
4 rue Vincent d'Indy
Créteil, Val-de-Marne
Imprimerie Moreau
01-48-83-26-61
49 avenue Rogerue Salengro
Champigny-sur-Marne, Val-de-Marne
Vilong
01-46-71-23-15
11 rue Christophe Colomb
Ivry-Sur-Seine, Val-de-Marne
Société ABC Photo
01-57-67-71-52
10 rue Epinay
Colombes, Hauts-de-Seine

Quels livres choisir pour un club lecture? L’intérêt du club de lecture est de réunir des passionnés de lecture, c’est pour ça que le choix des livres est très important. Le premier critère de choix, c’est la réaction des lecteurs. Préférez les livres qui suscitent beaucoup de réactions, qu’elles soient positives ou négatives. C’est un excellent choix pour démarrer un débat passionnant sur les critiques littéraire. On peut aussi se concentrer sur la particularité d’un ou plusieurs personnages, ou sur ceux qui ont à faire des choix difficiles. Dans les livres, on peut aussi soulever l’opinion d’un auteur sur un sujet percutant. Les œuvres littéraires qui diffusent un message pour le lecteur sont des choix intéressants. Dans les clubs de lecture, l’interprétation du dénouement ouvre une discussion intéressante. Il est aussi possible de comparer deux livres qui traitent de sujets très proches, de différents auteurs ou d’un même auteur. Pour avoir des idées de lecture, on peut s’intéresser aux livres qui soulèvent des discussions et des réflexions. Ce qu’il faut savoir avant de démarrer un club de lecture Il est nécessaire d’éclaircir certains points, si vous voulez créer votre propre club de lecture. Avant tout, l’endroit, la durée et la fréquence des rencontres du bookclub. Il faut aussi fixer la durée des regroupements pour les critiques des livres et des bouquins. Il faut préparer un responsable qui proposera les questions de discussion. Celui-ci peut alterner selon les séances. Pour agrémenter les rencontres du bookclub, vous pouvez prévoir des rafraîchissements, et ce sera l’hôte ou l’hôtesse qui accueille la rencontre qui les servira. C’est une manière d’agrémenter les séances de lecture, mais ce n’est pas obligatoire. Le plus important est de déterminer le genre de livres que vous souhaitez partager et dont vous avez envie de discuter :romans, livre policier, contes, nouvelles...le choix est vaste. Les différentes formules Chaque club de lecture a son propre fonctionnement. Si vous voulez en créer un, c’est à vous de déterminer la formule que vous désirez. Il y a plusieurs options possibles : on désigne le leader qui choisit un livre et le présente au reste du groupe. Le but est de partager les impressions de chacun sur le livre en question. Chacun participe en émettant ses impressions, ses commentaires, en posant des questions et en donnant des suggestions sur les points intéressants à discuter. A chaque séance, le rôle s’inversera et chacun membre pourra au final présenter tour à tour un livre à discuter. La deuxième option est de concentrer la discussion sur un ouvrage à la fois, en désignant deux leaders pour présenter la même œuvre littéraire. Ils dirigeront le débat à partir des questions qu’ils poseront. Les participants travailleront deux par deux sur l’ouvrage en question, et présenteront chacun à leur tour le livre. L’avantage de cette méthode, c’est qu’on peut recueillir de nombreux avis et pousser l’étude plus loin, grâce aux nombreuses réflexions enrichissantes. On peut espacer les rencontres et ne présenter que quelques ouvrages. La troisième option consiste à laisser le leader diriger entièrement la critique littéraire. Il sélectionnera un titre, le présentera, posera des questions pour diriger le débat et donner des pistes de réflexion. Les autres membres participent à l’étude par leurs commentaires et la discussion sur les pistes données. Une dernière option possible est d’étudier le livre en question, ensemble. Il n’y a donc pas de leader pour mener la discussion, mais cette option n’est intéressante que pour un petit club de lecture qui compte seulement 4 ou 5 membres. C’est une méthode peu structurée, qui ne fonctionnerait pas dans un grand groupe. Une discussion littéraire se prépare On ne vient pas à une rencontre de club lecture les mains ou la tête vide. Il faut un minimum de préparation pour être totalement dans le bain et être capable de soutenir sa position par rapport à l’étude du livre. Marquez la page sur laquelle vous avez un commentaire à formuler, et prenez des notes. Il faut ensuite se poser des questions vis-à-vis du livre et de sa propre interprétation. L’analyse de l’ouvrage porte à la fois sur le style et la structure, ainsi que sur le thème. Il faut aussi avoir une connaissance approfondie des personnalités des différents personnages, et savoir interpréter leurs motivations et leurs faiblesses. On se pose des questions également sur la manière avec laquelle l’auteur présente le déroulement des événements et sur sa logique. On peut procéder aussi par méthode de comparaison, par rapport à un autre livre du même auteur ou par rapport à d’autres ouvrages d’auteurs différents. Pour étendre son club de lecture En général, c’est l’école qui initie les jeunes au club de lecture, par l’intermédiaire des enseignants et des responsables cantonaux. Mais il est possible d’étendre ce club en dehors de l’école, sous d’autres structures, comme les bibliothèques publiques, les crèches, ainsi que les associations de parents d’élève, par exemple. Pour de telles structures, ce sont les clubs eux-mêmes qui sont responsables de l’organisation de leurs activités et de leur rencontre. Ils ne sont plus sous la responsabilité de la structure de l’école. Toutefois, les responsables cantonaux de la promotion de la lecture peuvent collaborer avec ces différentes instances, dans le but de fournir des informations sur le projet du club de lecture dans les écoles dont ils sont responsables.