La cataracte Gard

L’opération chirurgicale de la cataracte est l’intervention la plus pratiquée à travers le monde. La cataracte touche une personne sur cinq à l’âge de 65 ans, et plus encore au-delà.

Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

La Générale D'optique
04 66 21 11 03
Chemin Du Mas De Vignolles
Nimes, Gard
Burgun Gérard
04 66 25 03 77
46 Rue De La Republique
Besseges, Gard
L'opticien De La Médiathèque
04 66 52 89 19
12 Rue Michelet
Ales, Gard
Lynx Optique
04 66 67 36 54
17 Plan De L Aspic
Nimes, Gard
Optique Clairvue
04 66 90 77 66
3 Avenue Gaston Doumergue
Pont St Esprit, Gard
Mistral Optique
04 66 53 43 81
6 Mas Mistral
Aigues Mortes, Gard
P B Optique
04 66 39 28 51
Avenue Gaston Doumergue
Pont St Esprit, Gard
Klc
04 66 21 82 18
311 Avenue Jean Prouve
Nimes, Gard
Optique Anthériou Sales
04 66 87 12 08
46 Rue Gambetta
St Gilles, Gard
Les Opticiens Mutualistes
04 66 24 24 71
25 Boulevard Du Portalet
St Ambroix, Gard

Qu'est-ce que la cataracte ?

La cataracte est le développement d’opacités sur le cristallin, qui est normalement transparent et qui est à l’origine de la baisse de la vue et d'une vision trouble. En effet, lorsque le cristallin devient opaque, il ne laisse plus passer la lumière. Elle atteint de plus en plus de personnes avec l’âge, d’abord une sur cinq à 65 ans et deux sur trois au-delà de 85 ans. Il n’y a que l’intervention chirurgicale pour traiter la cataracte. C’est une intervention très courante. C’est même l’intervention chirurgicale la plus pratiquée au monde, et en France, 450 000 personnes par an subissent cette opération. Elle consiste en l’extraction extracapsullaire du cristallin. Les principaux signes de la cataracte sont la sensibilité à la lumière vive, la baisse de la vue, les problèmes de vision des couleurs. La cataracte se révèle à partir de l’âge de 60 ans, et même de plus en plus tôt, comme à la cinquantaine et même à la quarantaine.

Les causes de la cataracte

Le premier facteur lié à l’apparition de la cataracte est le vieillissement. Elle touche de plus en plus de personnes au fur et à mesure que leur âge avance. Si en dessous de 65 ans, seulement 10% de personnes sont atteintes, le taux s’élève un peu plus à chaque fois qu’on avance dans l’âge : 30% entre 65 et 75 ans, 50% chez les personnes âgées entre 75 et 85 ans et 70% après 85 ans. On a aussi mis en évidence certains facteurs qui favorisent l’apparition de cette maladie, comme la malnutrition, la consommation d’alcool et de tabac, les radiations solaires et la pollution, la diabète, les traumatismes et les maladies oculaires.

L’opération de la cataracte

Il n’y a pas d’autres issues possibles que la chirurgie pour retrouver une vision correcte quand la cataracte se révèle. L’intervention chirurgicale consiste à remplacer le noyau cristallin qui s’est opacifié par une lentille artificielle. Cette opération se fait par une incision de 3 mm par laquelle le chirurgien aspire les petits morceaux de cristallin fragmentés par la sonde à ultrasons. C’est ce qu’on appelle la phacoémulsification. L’implant est glissé par le même orifice. Il ne s’agit pas d’une chirurgie lourde, car elle ne dure que 10 à 30 mn sous anesthésie locale et le patient peut rentrer chez lui dès le soir ou le lendemain de l’opération. Il n’y a pas de troubles ni de gênes postopératoires importantes. Il n’y a pas non plus de douleur suite à la chirurgie. Le patient peut presque reprendre une vie normale dès le lendemain de l’intervention. Toutefois, il est préférable d’observer une certaine prudence pour récupérer la vision au plus vite, en ménageant ses yeux et en les protégeant. Les efforts violents sont également proscrits. L’opération de la cataracte a beaucoup évolué ces dernières années. De nouvelles méthodes pour extraire le cristallin de l’œil sont utilisées. L’opération de la cataracte est aussi la chirurgie la plus courante pratiquée chez les personnes âgées. L’âge pour subir une telle intervention n’est pas limité, et dans la plupart des cas, les résultats sont à la hauteur des attentes. Cette chirurgie permet aux personnes âgées de retrouver une partie de leur autonomie, et en plus elle ne présente que peu de risque de complication, et la personne cicatrise très vite. Grâce à la phacoémulsification, les patients qui ont été opérés de la cataracte n’ont plus besoin de porter les épaisses lunettes pour bien voir. Par contre, cette opération ne peut se focaliser que sur un seul type de vision, soit celle pour la lecture, soit la vision de loin. Mais les recherches continuent à avancer pour pouvoir développer des lentilles multifocales, qui rendent possible les deux types de vision.

L’évolution de la cataracte

L’évolution de la cataracte est variable chez chaque individu. Le choix du moment pour pratiquer l’opération dépend en fait de l’évolution de la maladie. Il y a des cas où la cataracte se stabilise chez certaines personnes. Dans d’autres cas, elle évolue pendant de nombreuses années avant de mener à la perte de la vision. Le moment de l’intervention est décidé par le patient, avec l’aide de son ophtalmologue lorsque la gêne au niveau de la vue devient de plus en plus importante.

Traitement de la cataracte au laser

Il arrive assez fréquemment qu’après une opération de la cataracte, des opacités se développent aussi sur la capsule postérieure de l’œil quelques mois ou quelques années après l’intervention. Bien avant l’opération chirurgicale, le patient devrait être informé que c’est une évolution normale, puisqu’elle survient dans 30% des cas. La vue et la qualité visuelle baissent légèrement de manière progressive. C’est uniquement dans ce cas qu’on peut évoquer l’opération au laser, qui ne remplace pas une opération de la cataracte. C’est une intervention sur un œil qui a déjà subi une intervention chirurgicale. Cette intervention au laser utilise un faisceau lumineux appelé laser YAG qui permet d’ouvrir la capsule devenue opaque. Le laser y pratique une petite ouverture pour laisser passer la vision. L’utilisation du laser permet de ne pas passer par une autre intervention chirurgicale. Les résultats sont immédiats, et l’intervention est rapide et indolore.

Une intervention de plus en plus précoce

Depuis que l’opération chirurgicale de la cataracte est devenue une opération tout à fait courante, et que les risques sont réduits, l’intervention est pratiquée sans attendre que la vue baisse complètement. Dès que le sujet ressent la moindre gêne sur ses activités quotidiennes, il procède à l’opération. D’ailleurs, c’est le fait qu’on puisse rapidement reprendre sa vie après l’opération qui encourage les gens à se faire opérer de la cataracte. Les yeux sont très précieux pour garder son autonomie et pour mener à bien ses activités. De plus, l’aggravation de la maladie peut entraîner des complications et mener à la cécité si on ne prend pas de mesure. L’opération de la cataracte est une opération courante, mais elle est quand même délicate. Pour être sur d’avoir de bons résultats, il faut s’en remettre à un chirurgien expérimenté qui maîtrise parfaitement les techniques de cette opération.
Articles Régionaux
Voir Aussi