Le diabète : les différents types, les symptômes, les traitements et la prévention. Calvados

Connaissez-vous le diabète? Lisez cet article pour savoir quelles sont les différentes catégorisations de cette maladie, quels sont les symptômes pour le dépister, quels sont les traitements existants actuellement et quels sont les gestes à faire pour la prévention.

Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

Levasseur
09 61 57 40 99
132 rue st Jean
Caen, Calvados
Pharmacie Du Calvaire Saint Pierre
02 31 93 10 19
13 avenue prof Horatio Smith
Caen, Calvados
Pharmacie Du Théâtre
02 31 86 07 37
126 boulevard mar Leclerc
Caen, Calvados
Pharmacie Levesque
09 62 23 68 35
47 avenue harcourt
Caen, Calvados
Saint Gilles Selarl
02 31 93 69 78
7 place st Gilles
Caen, Calvados
Cucheval
09 61 23 89 98
7 place st Gilles
Caen, Calvados
Pharmacie De L'Eglise
02 31 88 79 49
190 avenue république
Deauville, Calvados
Pharmacie Du Château
02 31 06 03 45
27 avenue libération
Caen, Calvados
Pharmacie Jardin Des Sciences (Sarl)
02 31 94 24 47
place wurzburg
Caen, Calvados
Pharmacie Saint Paul
02 31 74 57 32
71 rue authie
Caen, Calvados
Données fournies par:
  

Les causes du diabète Maladie chronique, le diabète apparaît lorsque notre organisme, plus spécifiquement le pancréas, ne sécrète pas assez d'une substance appelée insuline (manque d'insuline) ou quand celle-ci est mal utilisée dans le sang (utilisation inappropriée de l'insuline) d’une manière constante. Cette hormone sert à réguler la concentration de sucre dans le sang. Chacun de nous a sa propre réserve d'insuline. Deux possibilités peuvent apparaître en fonction de son taux de concentration dans le corps. Cela entraîne soit de l'hyperglycémie, c'est-à-dire une trop grande concentration de sucre dans le sang, soit de l’hypoglycémie, c'est-à-dire une trop faible concentration de sucre dans le sang. Avec le temps, le déficit ou la surproduction de cette hormone par le pancréas provoque des lésions graves sur de nombreuses parties du corps, particulièrement les nerfs et les vaisseaux sanguins. Il existe trois types de diabète: Le diabète gestationnel La définition du diabète gestationnel est assez vague, suivant les différents cas expliqués plus bas mais, en général, il se caractérise par une hyperglycémie pendant la grossesse, souvent repérée pour la première fois lors du deuxième ou du troisième trimestre. Selon les cas, des situations très différentes peuvent se produire, mais en général le diabète gestationnel régresse et disparaît après l'accouchement. D’autres cas existent où un diabète préexistant n'a jamais été détecté. Il peut aussi être suivi d’un traitement à l’insuline ou non pendant la grossesse et persister ou non après l'accouchement. Le diabète de type 1 C’est une maladie métabolique appelée aussi diabète insulinodépendant ou diabète juvénile et qui est constaté essentiellement pendant l'enfance. Dans l’explication précédente, la cause du diabète est liée au taux d’insuline dans le sang. Et pour le cas du diabète de type 1, la sécrétion d'insuline par le glande pancréatique pour favoriser l'entrée du sucre dans les cellules est insuffisante ou carrément nulle. Moins fréquent que le diabète de type 2, le diabète de type 1 représente 5 à 10 % des cas de diabètes. Cependant au niveau du traitement, il apparaît plus long à soigner par rapport au diabète de type 2. Cela est dû au fait que l’organisme du patient est dans l’incapacité de fabriquer ou de synthétiser de l'insuline d’une manière naturelle. Par conséquent, l’apport constant d’insuline doit venir de l’extérieur (sous forme d’injection par piqûre d'insuline par exemple). La plus grosse contrainte du diabète de type 1 est donc dans le suivi du taux de sucre dans le sang, connu sous le nom de glycémie, pour éviter toute complication de manque ou d'excedent d’insuline. Un manque d'insuline peut par exemple devenir mortel car le corps n'arrive plus à faire intégrer le sucre dans les cellules. On note les symptômes suivants chez le patient atteint du diabète de type 1 : une polyurie c'est-à-dire une sécrétion excessive d'urine, une polydipsie ou une soif excessive suivi d’une faim permanente, la fatigue avec une perte de poids et une altération de la vision. Ces symptômes peuvent se manifester subitement. Le diabète peut entraîner différentes complications telles que les maladies cardiovasculaires ou des problèmes rénaux ou oculaires. Ainsi, pour anticiper et éviter toute complication, il est fortement recommandé aux diabétiques de faire un contrôle régulier des organes susceptibles d’être touchés comme les reins, la rétine ou le cœur. De même, un test d'effort ou un électrocardiogramme d'effort est conseillé à partir d’un certain âge, précisément 40 ans chez l'homme et 50 ans chez la femme. Cet examen est nécessaire pour détecter une éventuelle pathologie cardiaque. Le diabète de type 2 Le diabète de type 2, connu anciennement sous le nom de diabète de l'adulte ou non insulinodépendant, résulte de la mauvaise utilisation de l'insuline par l'organisme. 90 % des cas de diabète sont recensés sous le diabète de type 2 qui entraîne souvent le surpoids de l’individu et donc un manque d'exercice physique. Normalement, après les repas, quand le processus de la digestion des aliments est terminé, les sucres digérés passent dans le sang et augmentent la glycémie. Pour faire redescendre la glycémie à son taux normal, le pancréas sécrète alors l'insuline. L’insuline est en fait une hormone régulatrice et son rôle est de faire entrer le sucre qui se trouve dans le sang vers les organes grands consommateurs de sucre tels que les muscles et le foie. Quand une personne est atteinte de diabète de type 2, l'insuline n’arrive plus à “jouer son rôle” de régulateur, pour des raisons diverses. Pour pallier l’accumulation de sucre dans le sang, le pancréas fonctionne donc à pleine régime. Ce qui fait qu’au bout de plusieurs années, dix à vingt ans à peu près, il s'épuise. Après survient l'hyperglycémie qui se traduit par l’augmentation du taux de sucre sanguin. De la même manière qu’avec le diabète de type 1, une augmentation mal contrôlée de la glycémie entraîne des complications au niveau des organes comme le cœur, les reins, les yeux ou le système nerveux. Les causes du diabète sont diverses mais ci-dessous quelques facteurs bien connus : – Le premier facteur est lié au patrimoine génétique. Il suffit que le père ou la mère soit diabétique pour que le risque de diabète augmente chez l'enfant. Cela dit, l’hérédité seulement ne suffit pas à déclencher un diabète. – Le deuxième facteur est lié à l'âge. Le risque de diabète augmente à partir de l’âge de 45 ans. – Le troisième facteur pour les femmes est la grossesse. Dans certains cas, le fait d’être enceinte entraîne le diabète gestationnel. Il peut être passager et donc disparaître après la naissance. Il peut aussi être un facteur de risque de diabète permanent ultérieur chez la mère, pour le cas où elle accouche d'un gros bébé (plus de quatre kilos par exemple). – Les autres facteurs sont l'hypertension artérielle, le tabac, le manque d’exercice physique associé à une alimentation déséquilibrée (trop grasse et trop sucrée par exemple) entraînant ainsi le surpoids. Il est à noté que ce dernier est un facteur de risque majeur pour le diabète
Voir Aussi
- Diagnostic du diabète Calvados
Comment savoir si on a du diabète et comment l'éviter ? La réponse est simple, par le dépistage du diabète suivi d’un changement des habitudes de vie pour prévenir ou à défaut ralentir l'évolution du diabète. Ci-dessous, vous trouverez les grandes règles à suivre concernant son diagnostic.
- Les traitements de la ménopause Calvados
- Diabète, taux de glycémie et hémoglobine glyquée. Calvados
- Le cancer de la prostate Calvados
- Les différents types de cellulite Calvados
- La perte de cheveux Calvados
- La rosacée Calvados
- Le cancer du sein Calvados
- L’endométriose Calvados
- La maladie d’Alzheimer Calvados