Le métier d’ambulancier Metz Moselle

Figurant parmi les métiers liés au domaine hospitalier, le métier d’ambulancier est un métier vraiment palpitant mais qui exige une grande rigueur car l’ambulancier doit adapter sa prestation à l’urgence et à l’état de santé des personnes qu’il transporte, tout en restant dans le cadre strict de ses attributions.

Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

Urgence
03 87 32 17 34

Metz, Moselle
Urgence
03 87 62 27 11

Metz, Moselle
Urgence
08 10 30 35 10

Metz, Moselle
Ambulances Croix De Metz
03 87 16 27 27
3 Rue Des Allies
Metz, Moselle
Ambulances Hunault
03 87 74 00 94
70 Rue Du General Metman
Metz, Moselle
ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie)
03-87-20-02-90
37 avenue André Malraux
Metz, Moselle
Ambulance Hunault
03 87 74 24 14
70 Rue Du General Metman
Metz, Moselle
Urgence
03 87 39 61 00

Metz, Moselle
Ambulances Hunault
03 87 74 00 94
70 Rue Du General Metman
Metz, Moselle
Ambulances Hunault
03 87 74 24 14
70 Rue Du General Metman
Metz, Moselle

Le métier d’ambulancier Sur prescription d’un médecin, un ambulancier se charge essentiellement d’assurer le transport sanitaire des personnes malades du lieu où ils se trouvent vers l'hôpital, les cliniques, les maisons de retraite, les centres de traitement, les maisons de rééducation, les maisons de convalescence… En outre, contrairement aux pompiers qui agissent sur la voie publique, les ambulanciers, eux, pratiquent des interventions à domicile. Pour entrer dans les détails, un ambulancier a pour responsabilité de prendre en charge les malades et les blessés avec toutes les précautions nécessaire jusqu’à l’arrivée à un centre de soin. Ainsi, un ambulancier est d’abord un auxiliaire sanitaire apte à transporter les malades dans les meilleures conditions, et en cas d’urgence, être capable d'assurer les premiers soins tels que le massage cardiaque, la respiration artificielle, le pansement du patient, la désinfection… Un ambulancier doit par ailleurs être capable d’évaluer la gravité de l'état du malade et sera amené à étudier les meilleurs itinéraires pour effectuer le transport du patient en un minimum de temps. Durant le transport, le conducteur ambulancier est responsable du confort et de la sécurité des malades qu'il transporte et doit donc adapter sa vitesse en fonction de l’état du patient. Enfin, un ambulancier doit assurer certaines tâches administratives telles que de remplir des feuilles de surveillances ou des feuilles de facturations. Il est également responsable du matériel médical qui se trouve dans l’ambulance et de l’entretien de son véhicule. Les quatre niveaux ambulanciers La convention collective a établi quatre niveaux d’ambulanciers : -Un conducteur de véhicule sanitaire de premier degré qui doit être titulaire du permis de conduire B validé pour la conduite d'ambulance depuis deux ans au minimum. En outre, il est le deuxième membre d’un équipage d’ambulance. -Un conducteur de véhicule sanitaire de deuxième degré qui doit être titulaire, en plus du permis, de la carte d’auxiliaire sanitaire ou de l’attestation de formation aux premiers secours (AFPS), ou du brevet national de secourisme (BNS). Ce niveau d’ambulancier peut soit assurer la fonction de conduite, soit être le deuxième membre d’un équipage d’ambulance, mais il se charge également de la tenue des différents documents administratifs et de l'entretien des véhicules d'ambulance. -Le conducteur ambulancier de premier degré doit être titulaire du certificat de capacité d’ambulancier (CCA) et assure les mêmes fonctions que le conducteur sanitaire de deuxième degré. Par ailleurs, il peut conduire les VSL et doit obligatoirement être présent parmi l’équipage d’une ambulance. -Le conducteur ambulancier de deuxième degré doit être titulaire des permis de conduire C et D (pour les transports en commun) mais est également le chef de bord dans les ambulances lourdes. Conditions d’admission à la formation ambulancier Pour devenir ambulancier, il faut obtenir le Certificat de Capacité d’Ambulancier qui se prépare en trois mois et qui est délivré par la DRASS. La formation pour devenir ambulancier s'adresse aux candidats ayant au minimum 18 ans et étant titulaire depuis au moins deux ans du permis de conduire B accompagné d'une attestation qui est délivrée par la Commission médicale des permis de conduire de la préfecture. En outre, les candidats doivent avoir l’aptitude physique à conduire un véhicule d’ambulance et être titulaire de l’AFPS ou doivent s’engager à la passer avant le début de la formation. Concernant le concours, il comporte des épreuves d’aptitudes physiques, une épreuve d’aptitude à la conduite, des épreuves écrites de français et de calcul de classe de 3ème, ainsi qu’un entretien de motivation. Cependant, pour les candidats titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent, ils sont dispensés des épreuves écrites, de même que les candidats qui ont rempli les conditions d'accès à des études préparatoires à une profession paramédicale. Qualités requises pour devenir ambulancier Pour devenir ambulancier, une personne doit avoir entre autres une grande disponibilité car les horaires sont souvent irréguliers, une bonne connaissance topographique pour choisir les itinéraires les plus rapides, une grande résistance nerveuse car les interventions sont souvent longues et pénibles, une bonne maîtrise de soi car les interventions se passent souvent dans un contexte dramatique, une bonne résistance physique en raison de la manipulation constante de malades, de la présence d’esprit et une rapidité d’intervention dans la prise de décision, être à l’écoute et savoir rassurer les malades, ainsi qu’avoir une santé à toute épreuve et notamment ne pas avoir de problèmes de dos. La formation d’ambulancier La formation au métier d’ambulancier comporte en général 160 heures de formation théorique et une formation pratique. La formation théorique comporte trois principaux modules: un module santé, un module technique et un module d'aspects juridiques et déontologiques. Quant à la formation pratique, elle comprend un stage hospitalier de 24 demi-journées et un stage de 26 demi-journées chez un transporteur sanitaire. Il faut noter que les praticiens des professions médicales et paramédicales sont dispensés du stage hospitalier et les personnes qui ont au moins 3 ans d’expérience professionnelle dans une compagnie de transport sanitaire agréé sont dispensées du stage chez un transporteur sanitaire. Après la période de formation complète, les candidats devront affronter un examen final qui porte sur tous les enseignements théoriques et pratiques et qui comporte une épreuve écrite et une épreuve orale. Après la formation d’ambulancier Concernant les débouchés, un ambulancier peut soit travailler pour les compagnies, les établissements hospitaliers et les établissements de soin et de cure dans le secteur privé, soit pour les hôpitaux publics où les recrutements se font souvent sur concours. Si le candidat a obtenu le diplôme après la formation, il peut soit tout de suite exercer la profession d’ambulancier, soit encore suivre des stages de perfectionnement qui lui donneront la possibilité de se spécialiser dans d'autres branches telles que la gestion du personnel des compagnies de transport sanitaire ou dans le travail de services d'urgence. Pour les ambulanciers de la fonction publique hospitalière, ils ont la possibilité d’effectuer une formation complémentaire d’une durée de 4 semaines pour une adaptation à l'emploi des conducteurs ambulanciers du SMUR (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation). Quant aux conducteurs ambulanciers du secteur privé, ils peuvent devenir régulateur après quelques années d’exercice, c’est-à-dire s’occuper de la coordination des demandes, de la réception des appels ou de la coordination du planning des courses.
Voir Aussi
- Le métier d’éducateur spécialisé Metz Moselle
Souvent confondu à tors avec le métier d’enseignant à cause du terme « éducateur », le métier d’éducateur spécialisé est l’un des métiers les moins connus du travail social, contrairement au métier d’assistant social.
- Le métier d'esthéticienne Metz Moselle
- Le métier de tatoueur Metz Moselle
- Devenir instituteur Metz Moselle
- Le métier de coiffeur Metz Moselle
- Le métier d’opticien Metz Moselle
- Devenir préparateur en pharmacie Metz Moselle
- Le métier de pédicure-podologue Metz Moselle
- Le métier d’ostéopathe Metz Moselle
- Devenir secrétaire médicale Metz Moselle