Le métier de coiffeur Gers

La beauté des cheveux est une condition essentielle pour la beauté d’une femme. C’est pour cette raison que les salons de coiffure sont un des endroits préférés des femmes, où elles peuvent se faire bichonner et se relaxer pendant qu’on est aux petits soins pour elles. Mais on ne devient pas coiffeur grâce à un tour de magie, et c’est un métier très délicat car les clientes sont très exigeantes.

Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

CPDEM (Comptoir Pièces Détachées Electroménager)
04-66-38-14-43
2183 route Montpellierue
Nîmes, Gers
Cap'tain Fracasse
04-66-29-19-04
318 route d'Avignon
Nîmes, Gers
Coiffure Chantal
05 62 62 26 69
13 Rue Des Remparts
Montestruc Sur Gers, Gers
Coiffure Actuel
05 62 63 50 24
17 Impasse Du Pouy
Auch, Gers
Coiffure Dumont
05 62 67 68 52
Rue Saint Barthelemy
Mielan, Gers
Apem
04-66-84-25-02
Mas des Rosiers rue Moulin Vedel
Nîmes, Gers
BS Diffusion
08-25-89-58-95
C Cial Vie Active
Nîmes, Gers
Comptoir Ménager Sud Est
04-66-84-24-12
83 rue André Le Nôtre
Nîmes, Gers
Evolu-tif
05 62 64 88 87
19 Boulevard Des Pyrenees
Lombez, Gers
Coiffure Carole
05 62 05 21 15
Lotissement De La Fontaine
Pavie, Gers

Le métier de coiffeur Le métier de coiffeur consiste à prodiguer des soins en matière d’hygiène et d’esthétique des cheveux. Les soins les plus courants sont le shampooing, le brushing et la coupe. Ces derniers peuvent s’accompagner d’un traitement du cuir chevelu, d’une coloration ou de permanente, selon les besoins de la cliente, et ceux de sa chevelure. Le coiffeur doit donner l’exemple en matière de mode, surtout en matière de style au niveau de la coiffure et ne pas justifier l’adage du cordonnier mal chaussé. Il doit avoir du goût et de l’imagination, et toujours rechercher l’harmonie dans les formes et les couleurs, car c’est seulement de cette façon qu’il peut prodiguer des conseils à sa cliente. On parle surtout de cliente, car ce sont les femmes qui recherchent le plus ses soins, bien qu’il y ait de plus en plus d’hommes qui fréquentent les salons de coiffure. A part ses talents de coiffeur, il est aussi visagiste et a pour mission de mettre en valeur les spécificités du visage de la cliente, par la coiffure. Etant un professionnel en matière de style et de soins, le coiffeur peut donc fournir des conseils plus professionnels sur le choix de la coupe cheveux, de la coiffure par rapport à la tendance, la morphologie et le goût de la cliente. La coiffure est un métier passionnant à condition d’avoir une bonne dose de patience pour donner satisfaction à la clientèle et la fidéliser, et de supporter de travailler debout toute la journée, avec les bras en demi-tension. Il faut aussi avoir le contact facile et beaucoup de calme. Le coiffeur peut soit travailler pour son propre compte, soit être employé dans un salon de coiffure comme salarié. La vente de produits et soins pour cheveux constitue une de ses sources de revenus (vente d’accessoires de coiffure, de produits pour le traitement des cheveux, et autres produits de beauté). S’il les fabrique artisanalement, il gère à la fois les commandes, le personnel et la comptabilité liés à son entreprise. Le salaire d’un coiffeur Un coiffeur qui débute touche environ le SMIC c’est-à-dire 1280 euros brut mensuellement. Selon l’accord passé avec le salon de coiffure employeur, le salarié peut avoir droit à un intéressement au chiffre d’affaires. Ce salaire peut atteindre 1500 euros brut par mois après une dizaine d’années d’expérience dans le métier, sans compter les pourboires qui sont fréquents et qui témoignent de la satisfaction du client. Un coiffeur peut travailler dans un salon de coiffure en tant que shampouineur, assistant coiffeur, coiffeur spécialisé pour les dames seulement ou mixte, etc. Formation pour devenir coiffeur Pour devenir coiffeur, il faut obtenir le CAP coiffure ou suivre une formation de 1 an après le bac dans certains établissements. Le dossier scolaire fait office de sélection. Une fois le CAP obtenu, il y a deux mentions de spécialisation : celle de coloriste permanentiste et celle de styliste visagiste. Le CAP perruquier posticheur préparé en 1 an est une autre possibilité si on recherche la spécialisation après le CAP de coiffure. Etre perruquier posticheur consiste à fabriquer et à poser des perruques et des postiches en matière synthétique ou à partir de cheveux naturels. Cette voie ouvre vers le marché du cinéma ou du théâtre. Si on projette de gérer un salon de coiffure, il faut obtenir le brevet de maîtrise, avec lequel on peut enseigner aux apprentis. Avec ce diplôme, les banques accordent plus facilement des prêts. C’est la chambre des métiers qui délivre ce brevet, et sa préparation se fait pendant 2 ans. Le candidat pour le diplôme de brevet de maîtrise doit être âgé d’au moins 19 ans et avoir un brevet professionnel ou avoir exercé dans le métier pendant au moins 5 ans. Les compétences de base d’un coiffeur en matière d’esthétique Un bon coiffeur doit pouvoir diagnostiquer le type de cheveux du client en les examinant. Il conseille le client sur le mode de coiffure, le style, ainsi que les soins à apporter aux cheveux, à partir du diagnostic établi. Le lavage des cheveux fait partie des missions du coiffeur et des compétences de base qu’il doit acquérir, qui comprend le shampoing, puis le rinçage, et ensuite les traitements capillaires si besoin est. La maîtrise de la coupe de cheveux pour tout type de clientèle en utilisant des ciseaux, une tondeuse ou un rasoir est aussi une des bases fondamentale de l’art de la coiffure. Un bon coiffeur doit aussi savoir manipuler les différents produits de traitements, de coloration, de décoloration, de permanente, de mise en plis, qui sont des produits chimiques nécessitant de la précaution dans leur usage. Et finalement il reste l’application de toutes ces compétences, c’est-à-dire l’exécution du travail, le savoir faire lui-même, la coiffure des cheveux, qui est ce qui permet de juger en premier lieu si un coiffeur est bon ou pas. Les autres qualités utiles pour attirer la clientèle sont la pratique d’une ou plusieurs langues étrangères, et la connaissance des techniques de vente. Au-delà de la simple relation demandeur et fournisseur de service, il faut établir une relation beaucoup plus solide, basée sur la confiance. Un coiffeur qui travaille dans un salon de coiffure doit pouvoir suivre la mode, faire des suggestions à la clientèle et connaître les nouveaux produits.
Articles Régionaux
Voir Aussi
- L’orthophoniste Gers
L’orthophoniste vient en aide aux personnes ayant des problèmes de communication et de language. C'est un métier qui demande patience et disponibilité.
- Le métier de tatoueur Gers
- Le métier d’ostéopathe Gers
- Le métier d'esthéticienne Gers
- Le métier d’opticien Gers